Sénat, le 6 mars 2018
L’ambassadeur du Liban au Sénat pour défendre
l’alliance historique entre la France et le Liban
devant le Cercle Richelieu Senghor

Cercle Richelieu Senghor 06 03 2018 Liban Communique


SE M. Rami ADWAN intervenait sur le thème « France-Liban, les très riches heures
d’une Alliance, de St Louis à nos jours » devant les membres du Cercle Richelieu
Senghor ainsi que des représentants de la communauté libanaise.


L’ambassadeur du Liban en France a ainsi rappelé que les relations entre le Liban et la France s’inscrivaient
dans une longue perspective historique. Au-delà de l’influence de la France au Proche Orient et au Liban
depuis le XIIIe siècle, il a tenu à souligner que le sens des échanges s’était inversé par rapport aux flux
culturels, religieux et économiques en provenance de cette région durant le premier millénaire.
Il a appelé à ce que les échanges au XXIe siècle soient bilatéraux.
La France cherche à se redonner un rôle, et des opportunités existent pour faire valoir son influence :
- L’engagement encore plus soutenu de la France, de l’Europe et des instances internationales pour le
respect du Droit et de la Justice en faveur de communautés minoritaires insérées dans la région depuis
des millénaires, les Chrétiens d’Orient en particulier.
- Le diplomate a également rappelé l’importance des échanges économiques. Limité par la taille de son
marché intérieur de 4 millions d’habitants, le Liban constitue en revanche un pont vers des marchés
stratégiques (Moyen-Orient, Chine, Afrique,…), une porte ouverte sur le monde.
- La stratégie militaire et la lutte contre le terrorisme.
- La place du Liban dans la francophonie et la promotion de la langue française au Liban.
Enfin SE M. Rami ADWAN a lancé un vibrant appel à l’aide :
Le Liban est la seule démocratie multi-religieuse du Moyen Orient arabe. Il incarne des valeurs de tolérance
et d’humanisme. Or le pays est confronté à une situation dramatique avec l’afflux des réfugiés syriens (1,5
million), les coûts engendrés, le chômage, la paupérisation de la population, la fuite des cerveaux. Si rien
n’est fait pour aider le Liban, c’est la survie même du pays qui est en jeu. Relayez cet appel !

Quelques dates clefs:
- 1248/1250 : St Louis protecteur des Maronites, charte de St Jean d’Acre
- 1536 : Ouverture du Consulat de France de Tripoli, suivi de ceux de Beyrouth en 1549, Sidon et
Tyr. Essor des relations commerciales
- 1669 : Institut Colbert, développement de l’enseignement
- 1860 : Intervention militaire « humanitaire » de Napoléon III


Présidé par Alban BOGEAT, le Cercle Richelieu Senghor de Paris est un espace de réflexion et d’échange
sur la francophonie et le dialogue des cultures.


Le dîner du 6 mars 2018 était organisé à l’initiative du Professeur Sami Paul TAWIL, membre du Cercle.