alt  alt

Sous le Haut patronage de Monsieur Abdou Diouf, Secrétaire général de l’Organisation internationale de la Francophonie,le jury, présidé par Bernard Dorin, Ambassadeur de France, a décerné le prix Richelieu Senghor 2012 à Marina CATENA, humanitaire et écrivaine, actuellement Directrice du Programme Alimentaire Mondial des Nations Unies (PAM) pour la France et Monaco, dont l’action a contribué à la promotion de la langue française comme vecteur de solidarité et de paix. Anne-Marie Cordelle, présidente du Cercle Richelieu Senghor de Paris, a remis ce prix le 4 décembre 2012, au Palais du Luxembourg, à Paris.                                

Italienne d’origine, Marina Catena a été, tout au long de son parcours,profondément inspirée par les valeurs de solidarité et de partage, ancrées dans la langue française. Après avoir fait ses études à l’Institut d’Etudes Politiques de Strasbourg (Programme ERASMUS), elle débute sa carrière humanitaire à Bruxelles en 19992, au sein de l’Office humanitaire de la Commission Européenne (ECHO), où elle est chargée des campagnes de sensibilisation de l’aide humanitaire auprès de la Commissaire Emma Bonino, parmi lesquelles « Une Fleur pour les femmes de Kaboul » en faveur des femmes afghanes. En 1999, elle devient Conseiller Spécial du Ministre Bernard Kouchner, Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies, au Kosovo. Pendant deux ans, elle est responsable  des relations avec la société civile kosovare et travaille avec détermination pour l’inclusion des femmes dans la vie politique du pays.En 2003, elle part à Bagdad en tant que Conseiller politique de l’Envoyé Spécial du Premier Ministre italien et à ce tittre, elle est chargée de la reconstruction et des relations civilo-militaires. En 2005, elle fréquente l’Académie Militaire de Turin et devient Lieutenant de l’Armée Italienne, étant ainsi l’une des premières femmes militaires de son pays (Réserve Spécialisée). En 2007, elle part au Liban comme Casque bleu avec la Mission de maintien de la paix des Nations Unies (FINUL), en charge de la collaboration civilo-militaire avec   la population libanaise.

Depuis 2008, Marina Catena est Directrice du PAM pour la France et la Principauté de Monaco (Paris). En tant que représentante de la plus grande agence humanitaire au monde, elle oeuvre pour porter la voix de ceux qui ont faim auprès des institutions et acteurs francophones, et pour promouvoir la langue française au rang d’instrument vivant de solidarité. Elle a porté de nombreux projets de diffusion de l’aide humanitaire du PAM dans la sphèère francophone, dont la création du site web francophone du PAM (plus de 20 000 visiteurs par mois), des expositions photos, ainsi que le lancement du jeu humanitaire Freerice en langue française. Freerice est un jeu en ligne gratuit qui permet aux utilisateurs d’améliorer leurs connaissances de la langue française et leur culture générale, tout en s’engageaant dans la lutte contre la faim. Pour chaque bonne réponse, 10 grains de riz sont versés au PAM. Sous l’impulsion de Marina Catena et en partenariat avec l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), une catégorie spécialementdédiée à la Francophonie y a été créée et lancée à l’occasion de la Journée Mondiale de la Francophonie le 20 mars 2012.

Ses expériences intenses et son vécu en tant que femme militaire et humanitaire, l’ont amenée à écrire plusieurs ouvrages, parmi lesquels, «Il treno di Kosovo Polje» (Ed. Sellerio), sur son expérience en première ligne au Kosovo et «Una donna per soldato : diario di una tenente italiana in Libano» (Ed. Rizzoli), journal de bord de son quotidien de femme Casque bleu engagée dans une mission de la paix. En 2009, Marina Catena a été décorée de l’insigne de Chevalier de l’Ordre du Mérite de la République Française. Sa remarquable carrière humanitaire, son parcours en tant que femme d’action et son talent littéraire lui ont valu plusieurs distinctions et prix littéraires, parmi lesquelles, le Premio Maiella (2010), le Prix International Melvin Jones (2009), le Massa Carrara (2008), le Prix «Foemina d’Oro» (2008) pour son engagement pour l’aide humanitaire, le Prix Littéraire «Il Paese delle Donne», le Rotary International Paul Harris Fellow, San Tommaso tra le Genti, le Prix « 28 dicembre 1943 », et le Prix Littéraire des Forces Armées (2007).

Le prix Richelieu Senghor est placé sous le Haut patronage de Monsieur Abdou DIOUF. Attribué pour la première fois en 1987, ce prix distingue des personnalités dont l’action contribue de façon exceptionnelle au rayonnement de la langue française et de la francophonie. Le cercle Richelieu Senghor de Paris est un lieu de réflexion sur la francophonie et le dialogue des cultures. Il organise des dîners-débats mensuels, des colloques, et remet, chaque année, le prix Richelieu Senghor.

                                                        

alt            alt

 

Contacts : Nathalie BROUSSE : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 
Siège social : 131 rue de l’Université, 75 007 Paris    www.cercle-richelieu-senghor.org      
 
                                                                                                                                                      Lire la suite ...
 
                                                                                                                                                                                 retour