Sous le Haut patronage de Monsieur Abdou DIOUF, ancien Président du Sénégal, Secrétaire général de l’Organisation internationale de la Francophonie, Anne MAGNANT, Présidente du Cercle Richelieu Senghor de Paris, a remis le Prix Richelieu Senghor 2009 le 8 décembre 2009, au Palais du Luxembourg, à Paris. Le jury, présidé par Bernard DORIN, ambassadeur de France, a décerné le prix à Henriette WALTER, linguiste, et à Hubert JOLY, Secrétaire général du Conseil international de la langue française.

Henriette Walter et Hubert Joly consacrent leur activité à la mise en valeur des richesses de la langue française. Ils le font de manière très différente mais avec une égale passion.

Henriette Walter est une universitaire qui aime jouer avec les mots et les langues. Elève de l’éminent linguiste André Martinet, elle a été professeur à l’université de Haute Bretagne et a rédigé des ouvrages spécialisés, notamment sur la prononciation du français. Parallèlement à ses activités scientifiques, elle n’a pas hésité à écrire des ouvrages destinés à un large public pour permettre à celui-ci de mieux comprendre les mécanismes du français et des autres langues, leurs échanges et leurs apports mutuels. Grâce à ses talents de narratrice ces livres ont rencontrés un large succès. Depuis plus de dix ans, elle participe bénévolement aux manifestations de la semaine de la langue française en France et à l’étranger et ses talents de conteuse font d’elle une conférencière et une animatrice particulièrement recherchée. C’est une amie du Cercle où elle a déjà prononcé des conférences.

Le Conseil international de la langue française (CILF) a été créé en 1968, comme de nombreuses associations s’intéressant à la langue française, dans cette période où la francophonie était portée par la société civile avant de l’être par les Etats. L’objectif du CILF était de préserver l’unité de la langue française dans le monde et de développer ses ressources Dès 1969, Hubert Joly est mis à disposition du CILF par le ministère des affaires étrangères, en qualité de secrétaire général. Dès lors, son activité se confond avec celle de l’association rapidement reconnue d’utilité publique et qui lui doit tous ses succès. Il se consacre à des travaux de linguistique et de terminologie, notamment à l’élaboration, par des professionnels bénévoles, et à l’édition de très nombreux dictionnaires de français scientifique et technique. Internet a démultiplié l’activité du CILF en rendant ses travaux largement accessibles. Le CILF compte parmi ses membres les plus éminents linguistes, et notamment Henriette Walter.

Le prix Richelieu Senghor, attribué pour la première fois en 1989, distingue des personnalités dont l’action contribue de façon exceptionnelle au rayonnement de la langue française et de la francophonie. Par son prix, ses colloques et ses dîners-débats mensuels, le Cercle Richelieu Senghor est, à Paris, une tribune internationale de la francophonie et du dialogue des cultures.

   

Retour